• Les Fables ne sont pas ce qu'elles semblent être.






     






    Légère et court vêtue, Elisa allait à grands pas






    Rien ne sert de courir, il faut partir à point







    Alors qu'elle faisait la belle dans le bois dormant,
    Elisa croisa un loup, Fanfaron amateur de la chasse,
    Qui courtisait 3 cochonnes.



    Elisa de rouge vêtue, lui tint à peu près ce langage :




    - Le fou a chanté dix-sept fois
    Les yeux croisés sur son perchoir


    Envieux, derrière un buisson un animal s'étend, et s'enfle, et se travaille, pour égaler l'animal en grosseur.


    Par l'odeur alléché, Maître renard voulait lui aussi
    Les apprivoiser.







    - Venez donc tâter cette fourrure plus douce
    On se fera des bécots dans les crocs.





    Le lièvre voulant de même forniquer, parla tout essoufflé :





    - laissez-le donc Mesdames à ses chicots
    Et venez avec moi faire la position de l'escargot





    Le renard
    s'en retourna  à son terrier
    La queue basse comme un chien vexé






    - A quoi vous sert votre vitesse ? Rétorqua un chat de toute beauté.


    - Je vous promets une nuit d'enfer
    10 sur l'échelle de Richter





    Elisa curieuse, se mit à l'interroger
     Pourquoi vous purger après avoir brouté ?





     







    Quand la bise fut venue,
    Elisa se trouva fort dépourvue.





    Mais devant elle bien droit et alléchant se dressait un beau pipeau
    A peine l'avait-elle touché du bout des lèvres,




    qu'elle s'évanouie aux milieu des badauds.






     






     







    Voilà c'est fait, ça dégénère en partouze





     






    Dans le feuillage plus de bavardage.
    La forêt se faisait close






    Elisa se fit voluptueuse,
    Mais les cochonnes ne sont pas prêteuses.




     


    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p><o:p> </o:p><o:p> </o:p>
      L'amour nous rendra tous dingos.





     






     






     








    Elisa les neurones attaqués

















     






     


  • Commentaires

    1
    Mardi 26 Septembre 2006 à 16:00
    elle
    m'a avoué qu'à mes débuts je faisais l'amour comme un lapin
    2
    Mardi 26 Septembre 2006 à 16:01
    Qui?
    ta biquette :)
    3
    Mardi 26 Septembre 2006 à 16:06
    mais non
    je ne suis jamais grimpé sur la biquette ...
    4
    Mardi 26 Septembre 2006 à 16:17
    Le bois n'est pas
    si dormant que ça, finalement, y'a du bruit dans les fourrés, beaucoup de bruit même :))
    5
    Mardi 26 Septembre 2006 à 16:19
    C'est ce que
    tu dis :)
    6
    Mardi 26 Septembre 2006 à 16:20
    Flo
    oui beaucoup :)
    7
    Mardi 26 Septembre 2006 à 16:27
    Y'a aussi beaucoup
    de monde !! je crois que tout ce beau monde a fumé bien trop de carottes, mdr :))).... ou peut-être pas assez justement.....
    8
    Mardi 26 Septembre 2006 à 16:41
    Ben...
    Elle avait mauvais goût, la carotte ?
    9
    Mardi 26 Septembre 2006 à 16:54
    Cosmic
    ça dépend de quelle carotte tu parles :)
    10
    Mardi 26 Septembre 2006 à 16:59
    Hihihi !
    Mais de la seule, l'unique, celle qui t'inspire !
    11
    Mardi 26 Septembre 2006 à 17:02
    mdr
    et bien l'herbe n'est pas toute à fait fraîche :)
    12
    Mardi 26 Septembre 2006 à 17:07
    il va falloir
    de nouveau se mettre à raser de la motte ... PS: demain , épilation !
    13
    Mardi 26 Septembre 2006 à 17:09
    Les carottes
    sont cuites quand l'herbe n'est pas fraîche ? Pfff. Allez, je me tais au lieu d'écrire n'importe quoi. Bonne fin de journée, Chaba.
    14
    Mardi 26 Septembre 2006 à 17:11
    Ben je crois
    avoir compris, enfin je crois :)
    15
    Mardi 26 Septembre 2006 à 17:11
    Non pas demain
    je vais me faire masser demain
    16
    Mardi 26 Septembre 2006 à 17:16
    bon ben
    je vais aller piler ailleur demain ....
    17
    Mardi 26 Septembre 2006 à 18:55
    Tant que tu...
    baiseras comme un lapin, tu mangeras des carottes, mon lapin... Ah la la ! Trop bon ton texte ! :-))) Blog super, je te blogrolle. Bizzz à lapine JB
    18
    Cosmic
    Mardi 26 Septembre 2006 à 19:16
    Ouais
    t'as raison, Chaba. Je conchie l'amour mais pas le vrai.
    19
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 10:24
    trop
    excellent !!! tu as du talent Elisa...un regal de te lire toujours...biz pluriel
    20
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 10:52
    il manque et c'est fâcheux.
    mon ami glouton dans cette petite fable sympathique.
    21
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 11:03
    Le fou...
    ...a chanté, il s'est purgé mais elle ne lui a pas prêté... Le pauvre...
    22
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 13:40
    Bonjour ici...
    ...un vent d'orgie champêtre souffle ici... L'embrasement de l'automne pallie l'absence de printemps ? Bisous là...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :